22 mars 2009

Aux États-Unis, hommage au Cheval

Après la cérémonie par laquelle il est devenu président des États-Unis, Barack Obama était entouré de chevaux lors de la parade d'investiture qui a eu lieu le 20 janvier 2009. 

Des chevaux, comme en 1905, l'année ou Théodore Roosevelt devenait le 26e président des États Unis d'Amérique. Cette cérémonie fut aussi suivie d'un défilé où le président Roosevelt, les dignitaires, la cavalerie, les représentants des nations Amérindiennes, se déplaçaient à cheval ou étaient transportés par des voitures tirées par des chevaux. Le cheval était alors le moteur de ce pays.

Une centaine d'années plus tard, Barack Obama, devient le 44e président du même pays qui est désormais le plus industrialisé du monde. Il entre dans l'histoire comme président, parce qu'il fait partie de la minorité qui a le plus souffert du joug de l'esclavage dans ce pays. En élisant un président noir, les États-Uniens se sont redonné un peu de noblesse.

Il y eut aussi un défilé à la suite de cette cérémonie d'assermentation du Président Obama. Le cheval y était. On a rendu hommage à ce noble animal du seul fait de sa présence à cet événement. Il n'est plus là comme moyen de transport ou force motrice. Il est l'invité d'un peuple qui a su reconnaitre en lui son plus grand partenaire dans la fondation des États-Unis d'Amérique, role qu'il remplit encore aujourd'hui.

Plus de 250 chevaux étaient de cette parade. Les Équins provenaient de diverses origines, mais la présence de quelques Mustangs, ces chevaux sauvages qui vivent en liberté sur les terres publiques de certains états américains furent remarqués. Il y a des dizaines d'années, ils ont été laissés à eux même parce que devenus inutiles. Ils ont été considérés comme nuisibles par la suite et chassés dans le but de les exterminer. Ils étaient voués à l'extermination si de bonnes âmes ne s'étaient rappelé l'histoire de leur pays. Ce pays sorti de la vaillance, de l'endurance et de la puissance du cheval. 

En effet, que serait l'Amérique si le cheval en avait été absent. En sauvant leurs Mustangs, le peuple des États-Unis a fait preuve de noblesse. Le cheval, le plus noble ami de l'homme, a surement été une inspiration.
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook