27 mars 2010

Exportation de CHEVAUX destinés aux États-Unis


Certification sanitaire

1. On peut certifier les chevaux destinés à l'exportation aux États-Unis de deux façons. Dans les deux cas, le certificat sanitaire d'exportation doit être délivré par un vétérinaire accrédité qui a inspecté les animaux. Tous les chevaux doivent être identifiés individuellement, et toutes les exigences figurant au certificat d'exportation doivent être remplies. Les certificats d'exportation doivent être complétés en anglais.
2. Le certificat d'exportation HA1964 Veterinary Health Certificate—Export of horses to the United States of America sert à certifier les animaux individuellement. Les chevaux ainsi certifiés peuvent entrer aux États-Unis de façon temporaire ou permanente.
3. Le certificat d'exportation HA1963 Veterinary Health Certificate—Export of Horses to the United States of America sert à certifier des envois de plusieurs chevaux pour entrée permanente aux États-Unis, à condition :

  1. que tous les animaux soient expédiés par le même expéditeur, proviennent du même endroit où ils ont tous été inspectés;
  2. que tous les animaux soient expédiés à la même destination dans un même véhicule. Tous les chevaux de l'envoi doivent porter un « numéro visible » inscrit sur une étiquette de dos, une étiquette de crinière ou une étiquette de type collier. Chaque cheval doit porter un numéro différent et ce numéro doit être inscrit dans la colonne « Tag No » du certificat HA1963. Il est conseillé d'inscrire le numéro visible sur le certificat de l'épreuve de dépistage pour l'AIE pour accélérer l'inspection à la frontière;
  3. qu'une copie du certificat CFIA/ACIA 3937 — Anémie infectieuses des équidés (AIE) — Rapport et certificat d'épreuve sérologique, le plus récent et identifiant chaque cheval soit annexée au certificat d'exportation. Le numéro de référence du laboratoire figurant dans le coin supérieur droit du certificat CFIA/ACIA 3937 doit être inscrit dans la colonne « code de laboratoire pour l'AIE » du certificat d'exportation HA1963;
  4. que, pour réduire le risque de fraude une fois que le certificat dûment rempli n'est plus en sa possession, le vétérinaire accrédité doit :



    1. signer et écrire lisiblement son nom en caractères d'imprimerie ou apposer une estampille au bas de chaque page du certificat sanitaire;
    2. signer et écrire lisiblement son nom en caractères d'imprimerie ou apposer une estampille sous la dernière entrée et raturer les espaces non remplis;
    3. inscrire le nombre total de chevaux visés par le certificat dans le coin supérieur droit de la première page du certificat;
    4. lire les instructions données ci-après au sujet des poulains accompagnant leur mère.
  5. qu'un seul chargement (camion) de chevaux soit certifié par un formulaire HA1963.

4. Le(s) cheval (aux) a (ont) séjourné au Canada ou aux États-Unis au cours des 60 jours précédant la date de l'exportation vers les États-Unis.
5. Le(s) cheval(aux) a(ont) été examiné(s) sur les lieux d'origine et a(ont) été trouvé(s) indemne(s) de signes de maladies transmissibles et, dans la mesure où il a été possible de le déterminer, n'a(ont) pas été exposé(s) à de telles maladies pendant les 60 jours précédant immédiatement la date de leur expédition.
6. En autant qu'on puisse le déterminer, il n'y a eu aucun cas de peste équine, dourine, morve, surra, lymphadénite épizootique, lymphadénite ulcérative, piroplasmose équine ou d'encéphalomyélite équine vénézuélienne sur les lieux d'origine ou sur des lieux contigus au cours des 60 jours précédant la date d'exportation.
7. Le(s) cheval(aux) n'a(ont) pas séjourné dans un pays considéré affecté par la métrite équine contagieuse au cours des 12 mois précédant la date d'exportation, sauf pour les chevaux américains qui ont rencontré les exigences d'importation canadiennes pour la métrite équine contagieuse.
8. Certains états imposent des exigences additionnelles, comme l'obtention d'un permis d'importation ou d'un certificat d'épreuve pour l'anémie infectieuse équine (AIE). Il incombe à l'exportateur de déterminer si de telles exigences s'appliquent et de s'y conformer.

Procédure de certification

9. Tous les chevaux (à l'exception des poulains accompagnant leur mère et nés après que celle-ci ait subi les épreuves) doivent donner des résultats négatifs au dépistage de l'AIE par une épreuve approuvée officiellement réalisée au cours des 180 jours précédant leur entrée aux États-Unis.
10. Le(s) cheval(aux) ne doit(vent) pas avoir été vacciné(s) avec un vaccin vivant ou atténué ou inactivé au cours des 14 jours précédant la date d'exportation.
11. Les poulains nés après que leur mère a subi un dépistage pour l'AIE sont exemptés de l'exigence d'une épreuve de dépistage de l'AIE, s'ils accompagnent leur mère. Pour que chaque animal de l'envoi soit dûment identifié, le vétérinaire accrédité doit :
  1. décrire le poulain sur un formulaire HA1964 distinct et indiquer que la date de l'épreuve pour le dépistage de l'AIE correspond à celle déclarée pour la mère. Sur le certificat de la mère, il faut indiquer la mention « plus foal at foot, born ________ » (traduction française pour information seulement « accompagnée d'un poulain né le_____». Il faut décrire le poulain de façon à ce qu'il puisse être identifié.
  2. sur le certificat d'envoi multiple HA1963, décrire le poulain en établissant son lien avec sa mère au moyen du numéro visible de celle-ci et de son code de certificat d'épreuve pour l'AIE. Donner également la date du poulinage.

Comment compléter les certificats sanitaires canadiens

12. Le vétérinaire accrédité doit s'assurer qu'il utilise la version la plus récente du certificat d'exportation.
13. Les descriptions et les marques indiquées sur le formulaire HA 1964 et la description faite sur le formulaire HA 1963 doivent correspondre à celles indiquées sur le document d'épreuve pour l'AIE (CFIA/ACIA 3937). Les marques des animaux doivent être indiquées en rouge sur le certificat d'exportation et décrites dans les sections appropriées. Le signalement comprend les marques, les cicatrices, les marques au fer, les tatouages, les épis, etc.
14. Il faut indiquer la date d'inspection du(es) cheval(aux) sur les lieux d'origine.
15. Il faut indiquer la date du prélèvement de l'échantillon de sang pour l'épreuve pour l'anémie infectieuse équine et la date du résultat du laboratoire. Le certificat d'exportation ne doit pas être signé par le vétérinaire accrédité avant la réception du résultat négatif pour l'épreuve de dépistage de l'AIE.
16. Le certificat d'exportation HA1964 peut servir plusieurs fois, si on coche la case « Entrée temporaire » et si chaque entrée a lieu au cours des 30 jours suivant la date d'inspection. L'exportateur ou l'importateur doit conserver l'original et le présenter aux Douanes chaque fois qu'un cheval franchit la frontière. Comme le personnel des Douanes souhaite souvent conserver une copie du certificat, il est recommandé de le photocopier pour pouvoir en remettre des copies si l'animal doit traverser la frontière à plusieurs reprises.
17. Les certificats d'exportation HA1964 et le HA1963 sont valables pour l'entrée aux États-Unis au cours des 30 jours suivant la date d'émission du certificat d'exportation par le vétérinaire accrédité, à condition que l'épreuve de dépistage de l'AIE soit valable pour l'entrée aux États-Unis (résultat négatif au cours des 180 jours précédents).
18. Le certificat complété sera soumis à un vétérinaire-inspecteur de l'ACIA lequel doit le réviser puis le contresigner si tout est conforme aux exigences. Le « Reference number » sera ajouté.par le bureau de district de l'ACIA. Un certificat d'exportation incomplet sera retourné au vétérinaire accrédité pour être complété Des frais seront exigés pour l'endossement par l'ACIA.

Inspections au point d'entrée aux États-Unis

19. Les chevaux visés par un certificat d'envoi multiple (HA1963) doivent être présentés pour inspection au vétérinaire de le USDA au point d'entrée. Il faut s'assurer que toutes les copies sont lisibles.
20. Les chevaux visés par un certificat HA1964 doivent être inspectés par les Douanes américaines, à leur entrée aux États-Unis, si leur séjour dans ce pays ne dépasse pas la 30ième journée après leur inspection par un vétérinaire accrédité (séjour temporaire). Toutefois, si leur séjour aux Etats-Unis dépasse la 30ième journée après leur inspection par un vétérinaire accrédité, ils doivent être inspectés par un vétérinaire du USDA (séjour permanent).
21. Quand les chevaux sont présentés pour une entrée permanente aux États-Unis, le USDA conserve le certificat original.

Retour/Entrée au Canada

22. Les chevaux en provenance des États-Unis qui arrivent au Canada sont inspectés par l'Agence des services frontaliers du Canada dans la mesure où les documents sont en règle, à moins qu'une inspection vétérinaire ne soit nécessitée par des circonstances particulières comme une maladie aux États-Unis. Les chevaux peuvent revenir au Canada par n'importe quel point d'entrée.
23. Une inspection par l'ACIA au point d'entrée au Canada est requise dans les cas suivants :
  • Les chevaux en provenance d'un pays tiers et qui ont séjourné moins de 60 jours aux États-Unis;
  • Les chevaux qui entrent au Canada en transit vers un autre pays;
  • Les chevaux importés pour abattage immédiat.
24. Les chevaux peuvent revenir au Canada accompagnés par leurs Certificat Zoosanitaire d'Exportation Canadien ( HA1964 ou HA1963), à condition qu'ils reviennent au cours des 60 jours suivant leur entrée aux États-Unis. Pour procéder ainsi, il faut fournir une preuve de la date d'entrée aux États-Unis (il peut s'agir du certificat d'inspection à l'exportation du USDA (VS Form 17-30), du tampon des douanes ou, en dernier ressort, de la date où le certificat a été contresigné, considérée comme le dernier jour passé au Canada).
25. Les exigences concernant la certification des poulains qui entrent au Canada diffèrent de celles pour entrer aux États-Unis. Parfois, les poulains de moins de cinq mois peuvent entrer au Canada sans subir d'épreuves mais on leur refuse l'entrée aux États-Unis, lorsqu'ils y retournent, parce que la mère a subi l'épreuve après le poulinage. Il faut donc s'informer au vétérinaire du USDA au point d'entrée.

Retour aux États-Unis de chevaux d'origine américaine

26. Les chevaux avec un certificat délivré par le USDA peuvent retourner aux États-Unis :
  • sans subir d'inspection vétérinaire s'ils retournent aux États-Unis au cours des 30 jours suivant la date d'émission indiquée sur le certificat;
  • après avoir été inspecté par un vétérinaire du USDA s'ils retournent aux États-Unis au cours des 90 jours suivant la date de leur entrée au Canada où ils participaient à une exposition reconnue conformément à 5.11 Animaux retournant aux États-Unis après avoir participé au Canada à une exposition reconnue qui paraît plus loin. L'épreuve de dépistage de l'AIE doit être valable à l'entrée aux États-Unis.

Semence équine vers les États-Unis

27. Le 20 octobre 2000, le USDA a déréglementé l'importation de sperme de cheval. La douane américaine acceptera une déclaration verbale concernant ce produit et le voyageur ne sera pas dirigé vers le USDA pour une inspection du produit.
Bibliographie
Liens au certificats d'exportations HA1963 - PDF (83 kb), et HA1964 - PDF (100 kb).
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook