10 mars 2010

Formation en sports équestres : La Fédération équestre du Québec toujours bien en selle !

Une récente correspondance émise par Canada Hippique indiquant que les stages de formation pour instructeurs et entraîneurs en sports équestres sont désormais administrés et régis par la fédération nationale, a provoqué une foule de questionnements de la part des membres et dirigeants de la Fédération équestre du Québec. Les allégations de la fédération nationale à l’effet que la fédération provinciale n’est plus autorisée à administrer le PNCE (Programme de certification des entraîneurs) sont préméditées et sans fondement.

En effet, il incombe à chaque gouvernement provincial à travers le pays d’offrir de la formation adéquate à ses citoyens et de reconnaître à certains organismes officiels la responsabilité de régir ces dossiers. D’ailleurs, le Directeur du sport et de l’activité physique au Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Robert Bédard, a tenu à préciser que «le Ministère reconnaît un seul organisme de régie sportive par sport au Québec. La Fédération équestre du Québec est reconnue par le gouvernement du Québec en tant qu’organisme québécois de régie sportive. Il faut souligner que parmi les responsabilités qu‘incombent à une fédération sportive provinciale on retrouve la formation des entraîneurs et des programmes connexes». Monsieur Bédard a jugé important de dissiper tout doute à ce sujet en affirmant que, «la Fédération équestre du Québec demeure toujours l’organisme responsable de la formation des cadres sportifs pour les volets technique et pratique, relative aux sports équestres au Québec».  


Contrairement à ce qui a été annoncé, il n’y aura aucune interruption dans l’offre d’activité de cavaliers et  de stages de formation pour les instructeurs, entraîneurs en sports équestres au Québec. En effet, les activités prévues au calendrier se dérouleront tel que prévu, et ce, même si un litige est en cours avec l’organisme national, nous a confirmé le directeur général de la Fédération équestre du Québec, M. Richard Mongeau. «Il est dommage que de fausses informations de ce genre soient diffusées. De tels propos créent de la confusion et de l’incertitude parmi les membres et intervenants. Il est essentiel de donner l’heure juste aux centaines de personnes concernées», conclut-il

La liste des activités de formation s’adressant aux cavaliers, instructeurs et entraîneurs est disponible sur le site Internet de la fédération au www.feq.qc.ca 

Les six fédérations provinciales impliquées dans le litige les opposant à Canada Hippique travaillent ardemment pour trouver un terrain d’entente avec la fédération nationale. Un processus est actuellement mis en place et tous les membres seront informés au moment opportun de l’issue de ces échanges.

Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook