28 septembre 2010

ENDURANCE - Par équipe, les Émirats Arabes Unis récoltent la médaille d'or et en individuelle Alvarez Ponton récolte le métal précieux.

OR - Maria Mercedes Alvarez Ponton et Nobby
Au JEM de Lexington dans les épreuves d'Endurance les Émirats Arabes Unis, en fait la dynastie Al Maktoum, ont conquis la médaille d'or, l’argent allant à la France et le bronze revenant à l'Allemagne. Les Émirats Arabes Unis confirment ainsi un début de suprématie auquel tout le monde s'attendait. Incidemment, l’équipe des E.A.U. qui a remporté la médaille d’or ne s’est pas présentée à la conférence de presse à la suite de la remise des médailles. Les responsables et membres de l’équipe ont affirmé ne pas connaitre le protocole et ont finalement rédigé une lettre d’excuses. Médaillé d’argent en individuel, le Sheikh Hamdan Mohammed Al Maktoum était quant à lui le grand absent de la cérémonie des médailles en raison d’affaires d’État qu’il devait traiter. Sa médaille a été récupérée par le chef d’équipe Saeed Al Tayer.

En individuelle, la grande dame de l'Endurance,  l'Espagnole Maria Mercedes Alvarez Ponton sur le cheval Nobby, a remporté l'épreuve individuelle (160 km) de ces Jeux équestres mondiaux, le Sheikh Mohammed Al Maktoum s'est approprié la médaille d'argent avec le cheval Ciel Oriental;  la troisième place revenant à son fils, Sheik Hamdan Al Maktoum avec SAS Alexis.

L'Équipe du Canada composé de Elroy Karius et le cheval Apache Eclipse, Gail Jewell et NL Temptation, Robert Gielen et FC Galaxy et Ruth Sturley avec RBF Super Sport a terminé en 7e position. Des 108 couples cavaliers/cheval prenant part à cette compétition, seulement 55 ont terminé l'épreuve. Robert Gielen est le Canadien qui s'est le milieu classé au niveau individuel, terminant en 37e position. Le cheval de la Canadienne Ruth Sturley s'est permis de se faire prier avant d'entreprendre le parcours, refusant pendant 4 minutes de passer la ligne de départ tant et aussi longtemps que la foule n'eut pas fait silence.


Rappelons qu'aux JEM, l'endurance est la seule discipline ou tout le parcours est réalisé en pleine nature. Il s'agit pour le cavalier de mener son cheval sur une course de 160km et en passant par toutes sortes de terrain en une seule journée. Le but est d'arriver premier, mais surtout de passer la ligne d'arrivée avec un cheval frais et dont le rythme cardiaque est le moins élevé possible. Pour cela le cavalier doit gérer l'effort de sa monture en alternant des phases de galop et de trot, le faire boire dans les cours d'eau ou encore mettre pied à terre et courir à ses côtés...

Cette aventure demande des chevaux au pied sur et au rythme cardiaque lent à la base. Les chevaux rustiques sont particulièrement appréciés par leur résistance à l'effort et leur côté passepartout, en particulier le pur-sang arabe. Le caractère joue aussi un rôle important : les compagnons nerveux s'échauffent vite et la tolérance des autres chevaux est de mise, étant souvent regroupés lors des parcours.

Le cheval en meilleure condition de santé à la fin de l'épreuve est également honoré. Hanaba du Bois, du cavalier français Jean-Philippe Frances à reçu cet honneur, pour ce championnat mondial d'endurance FEI de 2010.
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook