3 novembre 2010

Abattage de chevaux pour l'exportation à des fins de consommation humaine - PROJET DE LOI C-544

Cheval errant, U.S.A.
Le 16 juin 2010 le député Alex Atamanenko (Colombie-Britannique - Southern Interior), porte-parole du NPD en matière d'Agriculture, a déposé un projet de loi d'initiative parlementaire, qui interdirait d'importer ou d'exporter des chevaux pour abattage à des fins de consommation humaine et qui interdirait de les transporter d'une province à une autre pour les mêmes fins. Cela s'appliquerait aussi à tout produit de viande chevaline (pour plus d'exactitude, voir ci-bas, PROJET DE LOI C-544).

Ce projet de loi étant privé n'a que peu de chance d'être adopté. Cependant, il suscite un débat passionné.

Ceux qui sont partisans de cette loi invoquent comme arguments que les chevaux sont habituellement gardés et traités en tant qu’animaux de compagnie; que les chevaux ne sont pas élevés principalement en tant qu’animaux destinés à l’alimentation et que l’on administre souvent aux chevaux des médicaments dont l’utilisation est strictement interdite pour les animaux destinés à l’approvisionnement alimentaire des humains.

Ceux qui sont contre cette loi invoquent que de nouvelles normes de traçabilité mise en place le 31 juillet 2010 rendent désormais la consommation de viande chevaline sécuritaire parce que la consommation des médicaments par les chevaux destinés à la chaine alimentaire humaine fait désormais l'objet d'un suivi obligatoire, que l'abolition de l'abattage pour consommation humaine aurait comme effet l'augmentation du nombre de chevaux laissé à l'abandon comme on peut le voir aux États-Unis où les chevaux sont devenus un fléau dans les États ou l'abattage est interdit, et que les chevaux seraient quand même transportés sur de grandes distances aux abattoirs situés au Mexique, ce qui ne ferait qu'augmenter leur souffrance.

Si vous vous sentez interpelé, il y a des actions possibles. Selon votre opinion, vous pouvez soit signer la pétition disponible sur le web en faveur de l'adoption du projet de loi ou communiquer avec votre député pour lui signifier votre opposition à ce projet de loi.

Vous préfèrerez peut-être pousser plus loin votre réflexion étant donné que ce projet de loi est vraisemblablement mort-né.

PROJET DE LOI C-544






Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook