17 décembre 2010

Retracer l’histoire du « sentier des chevaux » du temps de la ruée vers l’or

Dead Horse Trail au Yukon. 3,000 chevaux y trouvèrent la mort.
René Rivard est un explorateur des temps modernes. Gageons qu’il aurait été de ceux qui se seraient lancés dans la grande aventure de la ruée vers l’or, en 1897!

Avec plus d’un siècle de retard sur la ruée du Klondike, M. Rivard utilise sa passion en essayant de retracer le sentier d’exploration de la White Pass. Ce sentier, beaucoup moins connu que le sentier de la piste Chilkoot, était aussi emprunté par les hommes qui arrivaient à Skagway par bateau et partaient en direction du Klondike. Ce chemin n’avait pas un col très escarpé comme celui de la piste Chilkoot, et les futurs chercheurs d’or s’y risquaient avec des chevaux.

« Les archéologues de Parcs Canada m’ont demandé de faire une recherche sur les chevaux et les porteurs, explique celui qui, durant l’été est un garde de parc sur la Piste Chilkoot et l’hiver venu est technicien de laboratoire pour Environnement Yukon. Je dois illustrer la valeur culturelle du sentier des chevaux. » L’homme a plusieurs passions, dont celle, entre autres, des selles de portage. Il a appris l’art de sculpter ces selles avec un vieux Métis, dans les années 1980, quand il habitait près de Jasper. « C’est la méthode des années 1800, sans outil électrique, qui a été transmis de père en fils depuis de nombreuses générations », explique-t-il.

Lire la site sur : L'aurore Boréale


Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook