24 décembre 2010

Un ange était au rendez-vous

Depuis Noël 2007, une tradition s'est établie chez les résidents des Seigneuries du Carrefour, un complexe pour personnes retraitées située à Sherbrooke. Le tour de calèche! Mario Gilbert, ses chevaux Lucky et Jessie, et sa calèche décorée par notre animatrice Louise, viennent chercher les résidants de notre complexe pour un tour dans notre quartier. C'est une joie pour nous, et pour certains, ce sont d'heureux souvenirs qui leur remontent du coeur.

J'aimerais vous relater un fait vécu lors de notre promenade du 15 décembre. J'étais du dernier voyage. La neige tombait tout doucement et nous étions bien à l'aise malgré un petit vent frisquet. Mario suggère alors à Micaël - l'un de nos accompagnateurs - de photographier une jolie maison toute décorée. Notre père Noël, Lucien Lalonde, consent à descendre de la calèche et à aller s'installer devant elle pour une photo mémorable. Or, la porte s'ouvre et l'on entend une voix d'enfant: «Le père Noël?! Le père Noël!» Lucien est invité à entrer. Quelques instants plus tard, il en ressort accompagné d'un tout jeune garçon de 5 ou 6 ans qui veut voir les chevaux.


Que dire de l'image magnifique qui s'offre à nous tous. Ce merveilleux visage d'enfant tout ébloui devant deux immenses chevaux! Le garçon hésite à avancer, mais consent finalement à tenir les rênes du cheval le temps d'une photo. Et le papa de se joindre à lui pour une autre. Il était si heureux! Et j'imagine facilement combien les gens de la maison, collés à la fenêtre, l'étaient eux aussi. C'était très touchant.

Lucien nous raconte alors qu'à la maison remplie d'invités, on fêtait l'adoption de ce petit garçon! Le jugement officiel avait été prononcé ce jour même et la famille était réunie pour souligner cet événement. Inutile de vous décrire la joie, mais surtout l'émotion de tous ceux qui étaient avec moi et qui recevaient chaleureusement cette nouvelle extraordinaire. Les larmes perlaient sur certains visages. L'émotion était palpable...

Le retour s'est fait doucement et nos coeurs étaient remplis d'allégresse. J'ai dit à Lucien: «Je crois fermement qu'un ange est descendu emprunter ton costume de père Noël et t'habiter pour aller dire à ces gens combien le ciel était heureux de leur démarche et bénissait leur générosité.»

Oui, un ange était au rendez-vous!

Claudette Hébert 
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook