31 août 2011

Le québécois de souche, Éric Lamaze portant ici le brassard du #1 mondial sera aux Masters de Spruce Meadows

Éric Lamaze portant le brassard du #1 mondial.
John Anderson, Jonathan Asselin, Éric Lamaze et Ian Millar formeront l’équipe canadienne de saut d’obstacles participant à la Coupe des Nations BMO de 350 000$ le samedi 10 septembre dans le cadre du Spruce Meadows Masters Tournament, un concours CSIO5* qui se tiendra à Calgary, Alberta.

Anderson, 44 ans, de Calgary, AB, montera Terrific, une jument warmblood hollandais de onze ans appartenant à Foxdale Farm Inc.

Asselin, 52 ans, de Calgary, AB, sera aux rênes de Showgirl, une jument selle français de onze ans, propriété de Attaché Stables.

Lamaze, 43 ans, de Schomberg, ON, aura comme partenaire Hickstead, un étalon warmblood hollandais de quinze ans, dont les propriétaires sont Ashland Stables Inc. et Torrey Pines Stable.

Millar, 64 ans, de Perth, ON, montera l’un de ces deux chevaux : In Style, un Holsteiner de seize ans appartenant à Susan Grange de Lothlorien Farm, ou Star Power, un hongre hollandais de dix ans dont le propriétaire est Team Works.

DOPAGE - Le Canadien Jonathon Millar de Perth Ontario, sous enquête.

Jonathon Millar of Perth Ontario.
La Fédération équestre internationale (la FEI) a informé Canada Hippique qu’elle fait enquête au sujet d’un échantillon prélevé sur l’athlète canadien Jonathon Millar lors d’un contrôle antidopage de routine.

Le paragraphe 14.2 du règlement antidopage de la FEI chez les athlètes humains interdit aux fédérations équestres nationales de commenter publiquement les faits d’une affaire en instance, au-delà des questions scientifiques et de fonctionnement général.

Selon le processus habituel de la FEI, monsieur Millar a reçu un avis de suspension provisoire afin de permettre à l’enquête de suivre son cours. Il sera convoqué à une audition provisoire de la FEI à une date qui sera bientôt fixée.

« Jonathon figure parmi les gentlemen de notre sport et il nous a offert son entière collaboration », a déclaré Akaash Maharaj, chef de la direction de Canada Hippique et de l’Équipe équestre canadienne. « Notre responsabilité première consiste à protéger l’intégrité du cadre de notre sport, en faisant respecter tant le code mondial antidopage que le droit d’un athlète à se faire entendre de manière équitable et impartiale. En conséquence, nous travaillons étroitement avec Jonathon et avec la FEI afin de veiller à ce que tous les faits soient présentés au cours des auditions, afin que cette affaire trouve une juste conclusion et ce, sans tarder. »
Source SIRC

4 août 2011

Le comité directeur conjoint de Canada Hippique annonce qu’une entente formelle a été conclue entre Canada Hippique et ses partenaires provinciaux/territoriaux

La Paix revient au sein du "Canada Hippique"
Le comité directeur conjoint (CDC), formé de représentants de Canada Hippique, des provinces/territoires qui participent aux programmes de Canada Hippique et des provinces/territoires qui n’y participent pas, a mis un terme à ses négociations et conclu une entente sur des questions de responsabilité, de structure de gouvernance et de financement. Cette entente permettra à Canada Hippique et à ses partenaires provinciaux/territoriaux de renouer leurs liens et de collaborer plus efficacement à l’avenir. 

Ces négociations furent le point culminant d’un processus de médiation formellement lancé en mars 2011 lorsque la collectivité équestre du Canada a créé le CDC et l’a autorisé à examiner les voies d’avenir de Canada Hippique en matière de gouvernance et de gestion. En mai et en juin, trois sous-comités bénévoles chargés d’étudier les questions de gouvernance, les rôles et responsabilités en sports équestres ainsi que des modèles financiers ont travaillé sans relâche pour mettre au point des recommandations et options qui furent examinées par le CDC. 

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook