30 septembre 2009

Quatre mille kilomètres à dos de Cheval "Canadien"


Le cinéaste Canadien Richard Blackburn a terminé une longue randonnée à dos de Canadiens qui l'a mené des Plaines d'Abraham à Québec jusqu'au Texas, sur plus de 4000km. Il apportait 50 échantillons d'ADN de chevaux de la race "Canadien", qu'il a remis au Dr Gus Cothran, chef du Laboratoire équin du A&M Texas University, pour analyse et inclusion dans l'établissement d'une carte génétique équine nord-américaine.

L'existence du cheval de race Canadienne fait partie des secrets les mieux gardés de l'histoire nord-américaine. Depuis l'arrivée d'un premier contingent de chevaux français en Nouvelle-France en 1665, jusqu'à la reconnaissance officielle de la race à titre de cheval national du Canada en 2002, le Canadien a contribué de façon légendaire à l'expansion du territoire nord-américain.

Choisis parmi les meilleures bêtes des écuries de Louis XIV, envoyé en Nouvelle-France pour aider au peuplement de la colonie, les chevaux du Roi s'y sont reproduits pendant plus d'un siècle sans aucune influence extérieure et sous d'extrêmes conditions, formant une nouvelle race robuste et génétiquement distincte. Surnommé le Petit cheval de fer, le Canadien est reconnu mondialement pour sa force, son endurance et sa docilité. Autrefois l'une des races les plus populeuses du nouveau continent, le Canadien est aujourd'hui menacé d'extinction.

Richard Blackburn espère ainsi remettre sur la carte le cheval Canadien, qui est en voie de disparition avec moins de 2000 spécimens vivants au Québec principalement, et lui redonner sa juste place au sein de l'histoire.
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook