28 novembre 2009

Attractions Hippiques intente une poursuite contre le gouvernement et Loto-Québec.




Le propriétaire des hippodromes, Attractions Hippiques, intente une poursuite contre le gouvernement et Loto-Québec.

La compagnie du sénateur Paul J.Massicotte accuse Québec et sa société d’État d’avoir mis des bâtons dans les roues de son plan de restructuration dont la pierre d’assise était le retour de la taxe sur le pari mutuel. En octobre, le gouvernement décidait de cesser le remboursement de la taxe puisqu’Attractions Hippiques ne respectait pas ses engagements notamment les montants versés en bourses. Attractions Hippiques affirme également que le gouvernement a nui au transfert de l’Hippodrome de Montréal fermé depuis le 30 novembre 2008. Les hommes à chevaux dénonçaient récemment le démantèlement et la revente par Attractions Hippiques de certains équipements de l’Hippodrome de Montréal, dont une clôture payée 750 000 $. Ils affirment qu’il s’agit de biens publics, propriété de la Société nationale du cheval de course (SONACC), l’organisme gouvernemental chargé de la gestion de l’industrie avant sa privatisation.
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook