30 octobre 2010

SANTÉ CHEVAL - Surveillance de la Rhinopneumonie et Influenza, du Botulisme, du Clostridium difficile et de Parasitoses au Québec

Voici les principales maladies des équidés qui ont retenu l’attention du réseau équin en 2009.

Avec l'Encéphalomyélite équine de l’Est qui a été abordé dans un texte précédent, la Rhinopneumonie et influenza, le Botulisme, le Clostridium difficile et les Parasitoses ont retenu l'attention du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et de la Faculté de médecine vétérinaire (FMV).

Rhinopneumonie et influenza
Les habituelles éclosions automnales de problèmes respiratoires, compatibles avec des infections par un herpèsvirus ou l’influenza A H3N8, n’ont pas eu lieu en 2009, contrairement aux années antérieures. Comme le déclin de l’industrie des courses de chevaux réduit la fréquence des rassemblements qui ont lieu à l’occasion des encans, des entraînements ou des courses, il est possible que les conditions de transmission de ces virus aient été moins favorables. Ainsi, les cas relevés en 2009 sont soit isolés ou liés à de petites éclosions. Néanmoins,la FMV a fait face à une éclosion d’influenza en avril; cinq chevaux présentaient alors de l’hyperthermie, de la toux et du jetage. Puis, au mois de novembre, c’est une éclosion de rhinopneumonie touchant six chevaux qui s’est manifestée. Quatre de ces chevaux ont d’abord montré de l’hyperthermie et des signes respiratoires légers, à savoir de la toux et du jetage séreux, puis deux autres chevaux ont été infectés.

Botulisme
Le botulisme est considéré comme endémique dans toutes les régions du Québec. En 2009, les diagnostics cliniques portés à l’attention du réseau équin ont augmenté. Les cas ont trait le plus souvent à l’utilisation des balles enrubannées, qui peuvent fournir des conditions idéales pour la multiplication de Clostridium botulinum. Lorsqu’un établissement est touché, c’est fréquemment de nombreux chevaux qui sont atteints. Ceux-ci montrent de la faiblesse et des signes nerveux associés au botulisme, puis la grande majorité d’entre eux meurent ou sont euthanasiés. Un vaccin existe pour prévenir la maladie causée par la toxine de type B, la forme de la maladie apparemment la plus commune au Québec.

Clostridium difficile
Présent dans la flore intestinale normale, Clostridium difficile peut causer des problèmes chez des chevaux dont la flore intestinale est perturbée et affecte habituellement de jeunes poulains ou des chevaux hospitalisés. En 2009, la FMV a identifié six cas grâce à la détection de la toxine du C. difficile produite dans les fèces des chevaux malades. Parmi les six chevaux atteints, un seul était un poulain, qui montrait des signes de colique et avait une diarrhée aiguë. Un autre cheval adulte a éprouvé des problèmes de colique chronique, alors que deux autres chevaux étaient asymptomatiques. Chez quatre chevaux, C. difficile semble avoir compliqué diverses conditions.

Parasitoses

De nombreux équins parasités, souvent en dépit d’un bon programme de vermifugation, ont alimenté les discussions au sein du réseau cette année. La très grande majorité des animaux touchés étaient infectés par des strongles, mais Parascaris equorum et Anoplocephala spp. ont également été trouvés. Les équins étaient le plus souvent en proie à des coliques et des accidents gastro-intestinaux étaient fréquemment associés à leur condition.


Le Réseau équin est composé de 3 médecins vétérinaires du MAPAQ et de 11 médecins vétérinaires sentinelles, à savoir 5 cliniciens en médecine équine de la FMV et 6 médecins vétérinaires en pratique équine. Les membres du réseau tiennent à remercier tous les médecins vétérinaires praticiens qui ont soumis ou signalé des cas en 2009. N’hésitez pas à communiquer avec les membres du réseau équin pour faire part de toute situation inhabituelle ou préoccupante.

Les membres du réseau équin sont les personnes
suivantes :
• Dre Julie Baribeau, médecin vétérinaire praticien;
• Dr John Bradbury, médecin vétérinaire praticien;
• Dre Julie Dauvillier, médecin vétérinaire, FMV;
• Dr Claude Forget, médecin vétérinaire praticien;
• Dre Isabelle J. Lévesque, médecin vétérinaire, DIV;
• Dr Daniel Jean, médecin vétérinaire, FMV;
• Dr Jean-Pierre Lavoie, médecin vétérinaire, FMV;
• Dre Laureline Lecoq, médecin vétérinaire, FMV;
• Dre Isabelle Picard, médecin vétérinaire, INSA;
• Dre Claudia Roux, médecin vétérinaire praticien;
• Dr Michel Savard, médecin vétérinaire, AMVPQ;
• Dre Ève Sergerie, médecin vétérinaire praticien;
• Dre Doris Sylvestre, médecin vétérinaire, LEAQ;
• Dre Johanne Vanderstock, médecin vétérinaire, FMV.

CLIQUER POUR LIRE AUSSI : SANTÉ CHEVAL - Surveillance de l'Encéphalomyélite équine de l’Est au Québec

Source MAPAQ
Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook