29 novembre 2011

Ne laissez pas le verglas, le manque d'eau et le sol gelé gâcher à votre cheval les plaisirs de l'hiver


Vos installations ne sont pas prévues pour hiverner vos chevaux à l'extérieure, mais vous les sortez quelques heures ou toute la journée. Pour le propriétaire de chevaux, l'hiver peut être une saison amusante, mais il peut aussi entrainer un certain nombre de difficultés.
  • Les chevaux doivent disposer d'eau fraîche et propre,
  • On doit les mettre dehors tous les jours; cet aspect est essentiel à leur bien-être physique et mental,
  • Les pieds des chevaux doivent être nettoyés et soignés tous les jours,
  • Les jeunes chevaux qui sont à l'intérieur depuis plusieurs jours ne doivent pas être placés directement dans des enclos gelés. Il faut faire marcher les plus nerveux en les tenant pour leur fournir un exercice contrôlé tout en évitant les accidents.
De l'eau ou de la neige?

Un cheval doit consommer de deux à trois litres d'eau par kilogramme d'aliments qu'il ingère. Un cheval de 454 kg (1000 livres) qui mange quotidiennement 10 kg (22 livres) de foin a donc besoin de 20 à 30 litres d'eau par jour (quatre à sept gallons). Lorsque l'eau est très froide, le cheval en boit moins, de sorte qu'il mange également moins, ce qui entraîne diminution de l'apport énergétique lui permettant de maintenir sa température et son poids par temps froid. Une consommation d'eau insuffisante peut également entraîner une surcharge d'aliments dans les intestins de l'animal et provoquer des coliques.
La neige n'est donc pas un bon substitut de l'eau fraîche et propre. Pour remplacer chaque gallon d'eau, le cheval devra avaler dix gallons de neige qu'il devra ensuite réchauffer à la température de son corps, ce qui représente une importante dépense d'énergie. Les chevaux adultes qui n'ont pas besoin d'énergie supplémentaire pour assurer leur croissance, leur gestation ou leur lactation peuvent survivre en s'abreuvant de neige tant qu'ils disposent de foin de bonne qualité et en quantité suffisante. Les poulains, les juments gravides et les animaux plus âgés courent de plus grands risques de déshydratation et d'hypothermie.

Lorsque les pannes d'électricité limitent l'accès à l'eau, vous pouvez rechercher de l'aide auprès de vos voisins ou des pompiers, par exemple, ou encore emprunter une génératrice pour faire fonctionner vos pompes. Dans ce cas, servez-vous d'un réservoir de stockage ou d'un baril et posez-le sur de la paille ou des copeaux pour en isoler le fond. Couvrez également les côtés et le dessus avec des balles de paille. Cette réserve pourra être renouvelée à intervalle régulier, et vous et vos chevaux serez ainsi moins exposés au stress.

Ne laissez pas vos chevaux boire dans des étangs ou des cours d'eau. Ces endroits sont souvent dangereux et il peut s'y produire des accidents comme des noyades ou des coupures profondes dues à la glace.

Nappes de glace et sol gelé
La présence de glace peut être extrêmement dangereuse pour les chevaux; elle peut entraîner des coupures (nappes de glace), des meurtrissures des pieds (sol complètement gelé) et des blessures dues à des chutes. En cas de verglas, il est possible de venir en aide aux chevaux qui vivent à l'extérieur ou qui sont lâchés en enclos. Il suffit de faire passer un tracteur ou un camion pour briser la glace et éviter les risques de coupure aux pieds et aux jambes. Si vous disposez du matériel nécessaire, vous pouvez aussi niveler l'enclos pour éliminer la nappe de glace et les pointes formées par la terre gelée. Ensuite, vous pouvez recouvrir le sol de litière pour égaliser les surfaces là où les chevaux passent souvent, comme autour des abreuvoirs et des distributeurs d'aliments.

On peut également rendre les surfaces moins glissantes par l'épandage de sel granulé ou d'engrais. Il faut cependant être prudent parce que ces produits peuvent irriter les pieds et les jambes des chevaux.

Soins des pieds
La neige mouillée représente un danger pour les chevaux. De grosses « boules de neige » dures se forment sous leurs sabots, ce qui peut entraîner une déformation des pieds et un déséquilibre, notamment chez les vieux animaux arthritiques. On peut y remédier en leur nettoyant les pieds quotidiennement et en appliquant au besoin une préparation contre le dessèchement. Tous les jours, on peut enduire la paroi et la sole du sabot de produits tels que l'huile de pied de bœuf pour prévenir le dessèchement dû à l'humidité et au contact continuel avec la neige. 

Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook