5 novembre 2011

Le cavalier Dany Tremblay parmi les meilleurs au NRHA Futurity à Oklahoma City

Dany Tremblay. Photo: @Dieter Wahr
Communiqué - L’athlète de St-Hyacinthe, Dany Tremblay, champion québécois en reining, a amorcé une tournée aux États-Unis il y a un mois. Elle le mènera à une des plus prestigieuses compétitions en équitation western au monde qui se tiendra au State Fair Arena à Oklahoma City : le NRHA Futurity. Cet événement se tiendra du 24 novembre au 3 décembre et rassemblera 900 compétiteurs, professionnels et non-pro qui se partageront un total de bourses évaluées à 860 000 $.

Il y a deux semaines à Colombus (Ohio), Dany Tremblay a terminé en 4e place parmi les meilleurs cavaliers de reining en Amérique du Nord au All American Quarter Horse Congress dans la division Omnium avec son étalon Cowboy Dakota Wiz. Cette superbe performance laisse envisager de bonnes séquences lors du NRHA Futurity, une épreuve disputée en plusieurs manches et destinée aux chevaux de trois ans. De plus, toujours dans la division Omnium, Dany performera avec une deuxième monture, Commander Rowdy Chic, une jument récemment acquise.

Dany Tremblay s’impose comme parmi les meilleurs cavaliers en reining, non seulement au Québec, mais à travers tout le Canada. Il a remporté les titres de Champion Omnium NRHA en 2006, 2008, 2010 et 2011 dans le cadre des compétitions de l’Association québécoise de reining. De plus, il a reçu le titre « Entraîneur de l’année » décerné l’Association québécoise de reining en 2007 et en 2010.

Se distinguer lors du NRHA Futurity (National Reining Horse Association) à Oklahoma City représente un rayonnement incomparable pour les cavaliers sur la scène internationale.

Le reining est la seule discipline western reconnue par la Fédération équestre internationale (FEI) et se pratique partout dans le monde. Le cavalier doit démontrer un contrôle complet des mouvements du cheval sans aucune résistance. Il doit maîtriser les techniques permettant d’effectuer des cercles lents et rapides, des vrilles, changement de pieds, arrêts en glissade, volte-face et reculer. Les aides sont discrètes et les rênes détendues afin de démontrer le niveau de dressage du cheval. Ces manœuvres sont exécutées, au galop, dans un ordre précis au moyen d’un parcours prédéterminé.

Source: Communiqué. Laure Chazerand, Coordonnatrice des communications, Fédération équestre du Québec

Publier un commentaire

TROUVEZ DES PARUTIONS. CONSULTEZ L'INDEX PAR DATE

SOUMETTEZ: Questions, Sujets de discussions ou Textes ICI

Nom

Courriel *

Message *

Comme vos Ami(E)s, aimez notre Page Facebook